LES ANNÉES 30



Le cinéma des années 30 doit faire face à de nombreux challenges :

- Tout d´abord, survivre dans un contexte économique difficile, miné par le chômage, suite au crash boursier de 1929. Les deux plus grandes maisons de production de l´époque, Gaumont et Pathé, font faillite toutes les deux dans le milieu des années 30 ce qui permet à de nombreuses petites sociétés d´apparaître sur le marché.
- S´adapter à l´arrivée des films parlants et satisfaire la demande du public. Cela veut dire s´équiper en matériel, investir et faire face aux divers problèmes de langues si l´on veut continuer à exporter.
- Fonctionner dans un contexte social tendu avec la croissance des thèses antisémites et le développement du nazisme et du fascisme en Europe.

Malgré ces difficultés, le cinéma des années 30 est particulièrement dynamique et les salles de cinéma sont une merveilleuse source de divertissement et d´évasion face à cette réalité oppressante.

Le début des années 30 est riche en comédies légères où l´on caricature la société de l´époque : les bidasses, les légionnaires, les mauvais garçons, les ouvriers, les aristocrates, les banquiers (plus ou moins véreux). La victoire du "front populaire" aux élections de 1936 redonne également espoir aux Français et cela se ressent dans le milieu du cinéma.

Mais rapidement, l´avenir s´assombrit et les oeuvres deviennent de plus en plus pessimistes. Les films expriment les angoisses de la guerre qui approche. C´est la période du "réalisme poétique", subtil mélange de romantisme et de pessimisme où la fatalité s´impose toujours aux héros. Jean Gabin, acteur vedette, incarne la représentation pessimiste de l´homme qui se suicide presque toujours, ne pouvant échapper à la mort. Le film "Quai des brumes" de Marcel Carné sorti en 1939 a d´ailleurs été considéré responsable de la défaite de la France de 1939 par le gouvernement de Vichy à cause de son pessimisme.


Les plus grands réalisateurs de l´époque se nomment Jean Renoir (La Grande illusion, La Règle du jeu), Marcel Carné (Hôtel du nord, Quai des brumes, Le Jour se lève), Julien Duvivier (Pépé le moko, La Belle équipe). Tous leurs films sont réalisés en studio et les cinéastes privilégient l´esthétisme des films (décors, lumières) et les beaux dialogues. La distribution est également capitale et certaines têtes d´affiches font salle comble.

Dans ce contexte difficile, trois grands réalisateurs se démarquent par un style moins classique :
- Jean Vigo, "le Rimbaud du cinéma Français" car il meurt très jeune après avoir seulement réalisé deux chefs d´oeuvres : "Zéro de conduite" et "L´Atalante"
- Marcel Pagnol, écrivain marseillais connu pour son humour méridional. Ses oeuvres sentent bon la Provence et le pittoresque de ses petits villages ("Regain", "Angèle", "La Femme du boulanger", la trilogie : "Marius", "Fanny", "César")
- Sacha Guitry, homme de théâtre à l´humour cynique, qui adapte ses pièces à l´écran avec grand succès ("Le Roman d´un tricheur", "Ils étaient neuf célibataires").

En 1939, les pays "libres" décident d´organiser un festival du cinéma pour faire concurrence au festival de Venise critiqué pour son manque d´indépendance par rapport au gouvernement de Mussolini. Son but est d´"encourager le développement de l´art cinématographique sous toutes ses formes et de créer entre les pays producteurs de films un esprit de collaboration". Le festival de Cannes est né mais la guerre éclate début septembre et le premier festival devra attendre 1946.

Acteurs vedettes : Fernandel, Jean Gabin, Raimu, Michel Simon, Louis Jouvet, Jules Berry
Actrices vedettes : Gaby Morlay, Arletty, Viviane Romance, Michèle Morgan, Danielle Darrieux, Simone Signoret


     
     


COMPRÉHENSION DE TEXTE
Répondez aux questions suivantes :

1. Quelles sont les difficultés au début des années 30 ?
2. Pourquoi, malgré les difficultés, le cinéma est-il très dynamique ?
3. Quelles sortes de films sont populaires ?
4. Qu´est-ce que le "réalisme poétique" ?
5. Comment se terminent les films du réalisme poétique ?
6. Pourquoi le film "Quai des brumes" est-il considéré responsable de la défaite de la France ?
7. Que privilégient les réalisateurs de l´époque ?
8. Pourquoi Jean Vigo est-il surnommé "le Rimbaud du cinéma français" ?
9. Pourquoi les pays libres créent-il le festival de Cannes ?


     ESPACE FILMS


>>>> Cliquez sur le titre du film pour voir l'extrait :
La femme du boulanger de Marcel Pagnol, 1938
Ils étaient neuf célibataires de Sacha Guitry, 1939
La Règle du jeu de Jean Renoir, 1939
Pépé le Moko de Jean Duvivier, 1937 (1.55mn)
L'Atalante de Jean Vigo, 1934 (3mn)
Zéro de conduite de Jean Vigo, 1933 (10mn)
Marius de Marcel Pagnol, 1931 : Extrait 1 (la partie de cartes - 8mn - anglais sous-titré) - Extrait 2 (7 mn)
Le Million de René Clair, 1931


Autres liens utiles :
Liste des films français sortis dans les années 30
Annuaire des acteurs et actrices de 1930 à 1945




Haut de page      Chapitre suivant