LA FILLE SUR LE PONT

      de Patrice Leconte (1998)




> Film en noir et blanc

L'histoire : Gabror est un lanceur de couteaux sur cible vivante. Pas forcément très doué, il doit donc recruter régulièrement et recherche ses partenaires parmi les suicidaires. Un jour, sa route croise celle d'Adèle, une jeune femme décidée d'en terminer avec la vie car elle n'a jamais eu de chance. Leur destin vont se croiser et la chance va peut-être arriver ...

La bande-annonce du film


DIALOGUE 1

Exercice : Niveau moyen

Dans cet extrait (début du film) : Adèle raconte sa vie et comment elle attire les problèmes ...
. Gabror : Daniel Auteuil
. Adèle : Vanessa Paradis

>>>> Regarder l'extrait et compléter le dialogue suivant :



La psychologue (voix off) :
Allez-y Adèle racontez-nous ...

Adèle : Ben je suis ...

La psychologue : Vous avez 22 ans ...

Adèle : Non, je vais les avoir.. c'est dans 2 mois ...

La psychologue : Et vous avez arrêté vos _______________ très tôt pour rentrer dans la vie active. C'est bien ça Adèle ?

Adèle : Oui, c'était pas tellement pour rentrer dans la vie active, c'est parce qu'à l'_______________ j'avais rencontré quelqu'un. C'est pour être avec lui que j'ai arrêté mes ... que je suis partie de chez moi ... je préférais vivre avec un garçon qu'avec mes parents alors lorsque ça s'est présenté, j'ai _______________ dessus, enfin sur l'occasion

La psychologue : C'était un besoin de liberté ?

Adèle : De liberté, je sais pas. C'était surtout pour _______________ avec lui parce que quand j'étais plus jeune, je me disais que la vie _______________ commencer le jour où on fait l'amour alors sans ça on est rien alors le premier qu'à eu _______________ de le faire j'suis partie avec lui pour qu'on soit que tous les deux, que ma vie commence ... mais le problème c'est que ça a pas très bien commencé ...

La psychologue : Vous ne vous _______________ pas avec ce garçon ? Pourquoi est-ce que ça n'a pas bien commencé ?

Adèle : Parce que c'est toujours comme ça avec moi, ça commence mal et ça finit encore plus mal, je _______________ jamais sur le bon numéro. Vous savez les papiers _______________qu'attirent les mouches en spirale, ben c'est moi craché, les histoires _______________, y'en a pas une qui me passe à côté ... Faut croire qu'il y a des gens comme ça qui font _______________ pour pouvoir soulager les autres Je tombe jamais sur le bon numéro ... Tout ce que j'essaie ça rate, tout ce que je touche, ça se transforme en vacherie

La psychologue : Comment vous expliquez ça Adèle ?


DIALOGUE 2

Exercice : Niveau moyen

Dans cet extrait (scène après extrait 1) : Adèle veut se suicider en se jetant du haut d'un pont. Gabor essaie de l'en empêcher et lui propose de travailler pour lui ...

>>>> Regardez l'extrait et compléter le dialogue suivant (sous-titres en anglais):



Gabror : Vous avez l'_______________ d'une fille qui va faire une connerie.

Adèle : Non, non merci ça va.

Gabror : Mais si enfin, vous avez l'air désespéré.

Adèle : Pensez-vous ...

Gabror : Mais vous jouez à quoi: à pile ou _______________? Vous croyez épatez qui?

Adèle : Oh ben personne, j'ai jamais épaté qui que ce soit alors, c'est pas aujourd'hui que je vais commencer.

Gabror: Non, mais vous avez quel âge pour être aussi triste? Vous avez une maladie _______________? Il vous manque un rein, un _______________, une jambe?

Adèle : Non, il me manque ... juste un peu de cran, parce que j'ai peur que ce soit glacé.

Gabror : Ben évidemment que c'est glacé, qu'est-ce que vous croyez, qu'ils la _______________?

Adèle : Faut pas que j'y pense c'est tout.

Gabror : Non, vous avez _______________, pensez à d'autres trucs marrants, ça vous donnera un petit coup de pouce.

Adèle : Ça va pas être facile, parce que le trucs marrants, c'est pas ma spécialité. C'est même à cause de ça que je suis là, voyez.

Gabror : Vous savez ce que je vois surtout? C'est qu'il va y avoir du gaspillage, et ça je ne _______________ pas

Adèle : Quel gaspillage?

Gabror : Mais vous! On ne jette pas une ampoule lorsqu'elle _______________ encore!

Adèle : Oui, ben l'ampoule ça fait un moment qu'elle est nase, figurez vous.

Gabror : Ah non, mais vous me foutez le bourdon tiens.

Adèle : Eh bien, restez pas là, je vous ai rien demandé. Je suis au _______________ du rouleau, vous comprenez pas?

Gabror : Mais quel rouleau? Regardez-vous, il est même pas entamé votre rouleau. Vous _______________ une mauvaise passe, c'est tout.

Adèle : Mais depuis que je suis née je passe une mauvaise passe. J'ai le label catastrophe, ça s'en va pas!

Gabror: Non mais ... et vous croyez peut-être que ça va partir à l'eau? Je t'en foutrais du label catastrophe. En plus, je suis sûr que c'est pas votre première _______________?

Adèle : Ben oui, je passe pas ma vie sur les ponts.

Gabror : Moi si.

Adèle : Pour quoi faire? Vous aussi vous essayez de sauter?

Gabror : Non, non, moi j'_______________.

Adèle : Et vous embauchez qui?

Gabror : Des partenaires. Des femmes qu'ont plus rien à perdre, c'est mon gagne-pain en général. C'est ici que je les trouve, ou bien en haut des tours quelquefois mais _______________au printemps. L'hiver, elles préfèrent les ponts

Adèle : Comme moi.

Gabror : Non, pas comme vous non. Celles dont je vous parlent, elles ont passé le mur du _______________, elles se fissurent de partout, il y a plus que la charpente, et encore pas toujours

Adèle : Mais vous leur faites quoi?

Gabror : Of. Il m'arrive de les _______________, ça dépend, question d'équilibrage. Passé la quarantaine, le lancer de couteaux devient aléatoire. C'est pour ça que je _______________ sur les ponts. J'aime bien rendre service. Si vous voulez vraiment vous foutre en l'air, je peux toujours vous prendre à l'essai.

Adèle : Non, non, c'est gentil, je me débrouillerai toute seule.

Gabror : Eh ben, c'est ça, débrouillez-vous. Dans huit jours, vous serez encore là à regarder le bout de vos pompes. Si vous voulez sauter, sautez, _______________-vous, allez-y! Et après, qu'est-ce que vous aurez de plus?

Adèle : Je verrai bien.

Adèle saute ...

Gabror : Mais elle serait pas un peu _______________ par hasard?!




Fiche technique du film
Titre : La Fille sur le pont
Réalisation : Patrice Leconte
Scénario : Serge Frydman
Production : Christian Fechner et Hervé Truffaut
Photographie : Jean-Marie Dreujou
Son : Paul Lainé et Dominique Hennequin
Montage : Joëlle Hache
Décors : Ivan Maussion
Costumes : Annie Périer
Pays d'origine : France
Langue : français
Durée : 90 minutes
Date de sortie : 31 mars 1999




Haut de page      Dialogue suivant